• Skip beat vol.27 (manga)

    [Skip beat vol.27 • Yoshiki Nakamura • 2011]

     

    • Résumé

    Kyoko débute enfin son nouveau job d'actrice pour la section Love Me qui consiste à assister Ren dans son rôle de Cain Heel. La tache risque de ne pas être facile car Kyoko va devoir cohabiter avec Ren...

     

    • Mon avis

    Ce nouveau volume continue habillement l'histoire principale est c'est toujours avec plaisir qu'on retrouve nos personnages favoris !  Si graphiquement l'auteure stagne un peu, ce n'est pas vraiment dérangeant car son style est arrivé à un point ou il est devennu agréable et facile à accepter.

    L'histoire quand à elle, commence à prendre un tournant plutôt sympathique dans la relation entre Ren et Kyoko. C'est vraiment frais et agréable car il faut l'avoué, durant les 26 premiers volumes sa a eu un peu de mal... (même si on reste toujours conquis !) L'histoire du passé de Ren est aussi en train de se dévoillé et personnellement j'ai hâte d'en savoir plus !

    Globalement c'est un bon volume qui reste toujours très rapide à lire mais qui nous laisse dans l'ambiance tout au long de la lecture ! Les ingrédients qui caractérise la série sont bien présents pour notre plus grand plaisir : de l'humour, de l'amour, des situations cocasses et un surplus d'énergie !

    à dévorer absolument !

     

    Ma note • 17/20

    Skip beat vol.27 (manga)


    votre commentaire
  • Gate 7 vol.4 (manga)

    [Gate 7 vol.4 • Clamp • 2013]

     

    • Résumé

    Chikahito s'adapte de plus en plus à sa vie à Kyôto à l'Ura-Shichiken en compagnie d'Hana, Sakura et Tachibana pendant que de nouveaux mystères se dévoilent mettant en danger la sécurité de tous.

     

    • Mon avis

     

    Ce 4eme volume est dans la continuité des précédents : Le scénario suis son cours en ne nous dévoilant que des bribes de l'intrigue, si bien que le lecteur se sent un peu perdu malgré le fait que le concept soit maintenant assimilé. Je pense que c'est surtout du à la publication très lente de la série.

    On retrouve dans ce volume de l'action, du mystère et étrangement dans cette série qui ne s'y prête pas forcément, les Clamp nous distillent du mignon : La majorité des passage ou l'on retrouve Hana, on peux être sur de voir une scène ou un costume adorable ! De ce fait, les Clamp réussissent à conquérir un public mixte.

    Pour ce qui est des graphismes, c'est toujours très esthétique : Il y a peu de décors mais pour ce qui est des personnages, costumes et Oni, on ne peux rien leur reprocher ! De plus chaque illustration de chapitre est un vrai régal à découvrir !

    Ce volume a été très agréable à découvrir (dans la continuité des autres), même si je reste encore un peu distante à cause de ma non-connaissance de la culture de Kyoto et son histoire. Je ne désespère pas cependant car je suis sure que les Clamp m'en apprendront de plus en plus au fil des volumes !

    Bref, je me ferais un plaisir de découvrir la suite (qui j'espère arrivera un peu plus rapidement) !

     

    Ma note • 14/20

     Gate 7 vol.4 (manga)


    votre commentaire
  • Divine nanami vol.1 (manga)

    [Divine Nanami tome 1 • Julietta Suzuki]

     

    Étant en manque de nouveau shojo fort en ce moment, je me suis décidée à investir dans le 1er volume de la série Divine Nanami. Celle-ci m’avait donné envie à sa sortie même si j’avais eu quelques réticences (d’ou l’achat tardif).

    Bref après lecture de ce premier volume, j’ai eu l’impression d’être devant un remix de Fruits Basket (Natsuki Takaya) mais dans un contexte différent ! Ici l’auteure parle de folklore japonais par le biais d’une héroïne un peu niaise (un peu moins que Tohru) qui a perdu son toit et qui va finir dans un endroit mystérieux qu’elle n’avait jamais vu avant à cause d’un homme tout aussi mystérieux. Arrivée dans cet endroit, Nanami est dite comme la “déesse” du temple, elle ne comprend pas la situation au départ mais par une suite d’évènements elle va finir par accepter de rester.

    Le volume est composé de 3 parties : L’arrivée et la découverte des personnages principaux (partie plutôt bien réalisée qui nous met tout de suite dans le bain), la partie de l’ogresse (la plus ridicule du volume / ce personnage ne m’a pas du tout convaincue) et pour finir le passage de la princesse Naïade (qui est plutôt mignon dans son genre, même si c’est à un cheveux de tomber dans le niais).

    Pour un avis d’ensemble, je dirais que ce premier volume est sympathique à la lecture cependant j’y retrouve beaucoup de thèmes déjà vus. A la base je cherchais quelque chose de nouveau et ici ce n’est pas vraiment le cas. Malgré ça l’histoire passe bien et les graphismes sont agréable à l’œil, je continuerais donc la série pour voir ce qu’elle peux apporter par la suite. (je reste tout de même sur mes gardes)

     

    Ma note • 13/20

    Divine nanami vol.1 (manga)


    votre commentaire
  • Idol A vol.1 (manga)

    [Idol A vol.1 • Mitsuru Adachi • 2011]

     

    • Scénario

    Azusa Satomi, une jeune mannequin en vogue a un secret qui pourrait briser sa carrière : En effet, elle échange sa place constamment avec son ami d’enfance Keita qui lui ressemble comme deux goutes d’eau dans le but de pouvoir réaliser son rêve de devenir joueuse pro de baseball !

     

    • Mon Avis

    J’ai toujours voulu tenter de lire une œuvre du cultissime Mitsuru Adachi et j’avoue ne jamais avoir passé le pas jusqu’ici. C’est en lisant le scénario d’Idol A que je me suis laissé embarquée : En effet, celui-ci traitait d’un sujet que j’affectionne beaucoup, le travestissement ! J’ai donc commencé ma lecture très emballée, cependant dés les premières pages le ton était donné… Je me suis retrouvé embarquée dans une histoire plutôt humoristique à la limite du ridicule, chaque élément sonnait faux et le tout n’était qu’ennuis (d’autant plus qu’à chaque chapitre on se retrouve avec le même schéma : échange de personne > presque découverte du secret > tout fini bien). Bref rien de bien folichon et j’ai vraiment eu du mal à me forcer à finir le volume. Même le thème sportif ne m’a pas convaincue (alors qu’en règle générale j’en suis très friande), les mouvements ne sont pas fluide et et le thème n’est qu’un prétexte pour la continuité de l’histoire…

    Pour un premier Adachi, je suis vraiment déçue ! Je m’attendais à bien mieux au niveau de l’histoire et ce n’est pas le graphisme qui relève la barre… En effet visuellement sa reste correcte, mais je ne suis pas du tout attirée par la façon dont l’auteur dessine ses personnages. Bref je n’ai pas été convaincue par ce premier volume et je ne tenterais même pas de lire la suite.

    Je noterais tout de même que Tonkam nous a proposé une très jolie édition pour ce volume : avec quelques pages couleurs et une histoire bonus sur Mitsuru Adachi et Rumiko Takahashi (qui est assez intéressante d’ailleurs) !

     

    Ma note • 5/20

    Idol A vol.1 (manga)


    2 commentaires
  • [Nodame Cantabile vol.15 • Tomoko Ninomiya • 2006]

    Nos étoiles contraires (roman)

     

     

    • Scénario

    Nodame et sa petite bande d’amis se retrouvent dans un château à Saint-Malo pour le premier récital de celle-ci (et accessoirement pour un peu de tourisme aussi) !

     

    • Mon avis

    Un an d’attente entre le volume 14 et 15… C’est le genre de chose qui me reste en travers de la gorge. Comment Pika Edition à t-il pu délaisser cette sublime série au profit d’autres séries qui n’en valent pas la peine ?! Avec un succès pareil au Japon, je ne comprends pas que l’éditeur n’ai pas fait plus de pub pour soutenir cette série qui se veux autant drôle qu’instructive. Il est très rare de trouver une série de cette qualité et même si il est vrai que le graphisme est assez simpliste, quand on suis la série de près, on arrive à les apprécier pour ce qu’ils sont ! De plus le scénario est juste addictif et très bien construit (et documenté).

    Bref dans ce volume on retrouve une Nodame toujours au top qui nous séduit toujours autant par ses mimiques que son jeu musical, un Chiaki qui devient entreprenant envers sa petite “femme”, et leurs deux amis Tanya et Kuroki qui forment un “couple” vraiment très drôles !

    Le cocktail est toujours addictif et même si l’intrigue avance peu, on est heureux de voir des petits moments de complicité entre Nodame et Chiaki ! De plus c’est toujours agréable d’avoir de nouvelles anecdotes musicales (ici c’est centré sur Mozart) et de découvrir ou redécouvrir notre beau pays (petite visite de Saint-Malo) !

    Bref je continuerais à coup sur cette série qui fait partit de mon top 3 manga ! En espérant que Pika tiendra ses promesses en nous proposant le volume 16 à la rentrée 2013… (ça c’est moins sûr)

     

    Ma note • 18/20

    Nodame cantabile vol.15 (manga)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique