• Miracle in cell.7 (film)

    [Miracle in cell.7 • 2013 • Coréen]

     

    Que dire si ce n'est que ce film est un petit bijoux ? Non mais sincèrement, je me demande ce que foutent les éditeurs de vidéos pour ne pas distribuer encore ce magnifique film sur notre territoire ! (surtout vu l'ampleur qu'a eu sa sortie en Corée) Enfin bref, Miracle in cell.7 peut être compté dans les meilleurs films du cinéma Sud Coréen et je vous conseille de le voir de toute urgence si vous ne l'avez pas encore vu !

     

     

    • Pitch

    Yong Goo a l’âge mental d’un enfant de 6 ans, il vit une vie tranquille avec sa jeune fille qui l'aide dans son quotidien. Un jour, suite à sa présence sur les lieux d'un meurtre et sa condition mentale, il est accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Il se retrouve dans une cellule réunissant les plus gros durs de la prison qui, au début désarçonnés par son comportement, finissent par le protéger. Ils vont même faire en sorte qu'il revoie sa fille Ye Sung.

     

    • Mon avis

    Ce film est magnifique ! C'est bien la première chose que j'ai envie de dire... À la base, je voulais le voir dès son annonce pour son scénario et aussi pour son casting réunissant de très bons acteurs. Au final je n'ai été déçue par aucune de ces deux parties et j'ai vécu un très bon moment en le voyant (plusieurs fois même et avec autant d'émotion).

    Au niveau du scénario on se retrouve avec un contexte difficile pour le héros, bien que sa vie soit agréable avec sa fille, le spectateur est touché par cette situation de base et ne souhaite que le bonheur pour cette petite famille hors norme. Malheureusement les instants de bonheurs sont de courtes durée et nous propulse vers une injustice énorme ou le héros est catalogué et enfermé en prison pour une situation qui a été mal comprise volontairement ! Si dans les premiers instant on est horrifié par ces évènements qui n'avait pas lieu d'être (notamment le fait que le personnage principal soit un bouc émissaire pour que la famille de la petite morte ai un coupable sur qui rejetter la faute / ou encore le fait qu'il soit maltraité par ses "camarades de chambre" pour des actes qu'il n'a pas commis...), la situation redevient bonne enfant grâce au soutient de personnes de la prison qui ont changé après avoir réalisé que le héros est quelqu'un de bien. On se prend même à rire de certaines situations ou les gros dur de la prison ne sont en fait que de grands nounours au bon coeur et ou la petite Ye Sung apporte une touche de candeur. Bref on jongle entre le malheur de la situation de base et la joie des petits bonheurs du quotidien, ce qui rend le film vraiment réel et accessible. La situation finale quand à elle m'a profondément bouleversée car je ne croyais pas que ça se terminerais ainsi. (Préparez vos mouchoirs les amis !)

    Ensuite concernant les acteurs, j'aimerais souligner le travail irréprochable de Ryu Seung Ryong (Personal taste / All about my wife) dans le rôle du héros. Il a rendu son personnage attachant tout en respectant le côté "différent" de celui-ci. Bref un travail admirable que je n'avais pas eu l'occasion d'admirer dans le drama Personal Taste (bien que son jeu dans le drama était le plus convainquant). Ensuite nous avons Kal So Won (Birth secret) dans le rôle enfant de Ye Sung, cette petite m'a bluffée et son jeu ici me promet une future actrice pleine de talent ! (je vais continuer à la suivre de près je pense) Sa version adulte est jouée par Park Shin Hye (You're beautiful / Heartstrings / Flower boy next door), et si je pense qu'elle a été ajoutée au casting pour le crédit de son nom sur l'affiche (afin de populariser le film), ses courts passages ont été agréable à voir ! (sa version enfant m'a en tout cas beaucoup plus touchée) Nous avons après le personnage du chef de la prison joué par Jung Jin Young (Love rain) que je ne connaissait pas plus que ça (même en l'ayant vu dans 2-3 films brièvement). Son personnage est plutôt bien joué, on ressent bien le changement entre la personne dure qu'il était et la personne compréhensive qu'il est devenu. J'ai beaucoup aimé l'évolution de son personnage et la façon dont il se raproche de Ye Sung, leur relation est adorable ! Pour finir nous avons toute la joyeuse bande de la prison joué par Oh Dal Su (Code name jackal / The thieves / I'm a cyborg), sans doute le plus attachant avec Jeong Man Sik (Good doctor / The king 2 hearts / Greatest love). Jeong Man Sik est un acteur que j'apprécie beaucoup car ses rôles sont variés et on le retrouve aussi bien en personnage mauvais que plaisant ! Après le sympathique et drôle Park Won Sang, l'attachant Kim Ki Cheon (Queen of office) et le tout aussi sympathique Kim Jung Tae (Miss ripley / Goddess of marriage). Bref un casting 5 étoiles à ne pas manquer !

    La réalisation est de toute beauté (je retiendrais surtout les scènes d'extérieur avec le ballon / même si la photographie du film  en général est vraiment belle)  et les musiques accompagnent très bien les differentes émotions des scènes. Bref un cocktail de pur bonheur !

     

    Je finis donc cette critique en vous conseillant de toute urgence de voir ce magnifique film qui mérite tout le succès qu'il a eu et en vous prévenant de garder les mouchoirs à porté de main car même si l'on rigole beaucoup durant le film, on pleure aussi énormément ! À conseiller si vous aimez les histoires humaines et réalistes avec une multitudes de sentiments aussi bien positifs que négatifs (et si vous aimez Sailor Moon autant que la petite Ye Sung) !

     

    Ma note • 19/20

    Miracle in cell.7 (film)


    5 commentaires
  • Sunny (film) 

    [Sunny • 2011 • Coréen]

     

    Je crois que le cinéma coréen ne cessera jamais de m'étonner ! En ce moment je vois des films coréens à la pelle et je vais de coup de coeur en coup de coeur. Sunny fait partit de ceux-ci (il est même peut être un peu au dessus des autres) et si vous ne l'avez pas vu, je crois qu'il est temps de le faire !

     

     

    • Pitch

    Im Na Mi mène une vie monotone en ne se préocupant que de son maris et sa fille. Un jour en allant rendre visite à sa mère à l'hopital, elle croise Chun Hwa, une de ses amies d'enfance qui n'a plus que quelques mois à vivre. Toute deux se remémorent le passé avec nostalgie jusqu'à ce que Chun Hwa demande à Na Mi de retrouver les cinq autres amies de leur groupe SUNNY avant que celle-ci décède.

     

    • Mon avis

    Sunny est un film dont j'avais entendu parler mais que je n'avais pas plus que ça envie de voir. Pourtant celui-ci a fait un buzz et maintenant je comprend totalement pourquoi ! Si j'avais su qu'il était aussi bien et attachant, je me serais jettée dessus à sa sortie...

    Enfin bref concernant l'histoire, nous avons un parallèle entre les personnages du présent (adultes) et les personnages du passé (enfants). Le film passe de l'un à l'autre et nous montre les attentes et rêves des enfants (leur peps et joie de vivre) mis en parallèle avec ce qu'ils sont devenus : pour la pluparts des adultes monotones et dont les situations sont plus ou moins ratées. Cette bande de copine est tellement attachante que quand on vois des parties de leurs présent on a envie d'en savoir plus sur leur passé et l'inverse quand on vois des passages du passé, bref l'histoire nous tiens en haleine quoi qu'il se passe et personnellement je n'ai eu aucun temp mort ! Tout au long du suivis de ces retrouvailles, on est heureux, on rit avec cette bande de folles et on pleure aussi... La force du film est sans doute la multitude d'état par lesquels on passe on le voyant ! Le film ne cherche pas à nous rendre triste par les évènements fatidiques de l'histoire, tout se passe naturellement. Sunny c'est juste une simple chronique de vie, de passé et d'amitié terriblement juste et réaliste.

    Côté casting, l'héroïne est jouée par Yu Ho Jeong (adulte) : Je ne connaissais pas cette actrice mais elle a su rendre attachant son personnage et elle a également réussi à briser la monotonie de son personnage de façon naturelle (j'ai oublié sa vie sans saveurs très rapidement et sans que je m'en rende compte !). De plus elle c'est vraiment une belle actrice ! Sa version enfant jouée par Sim Eun Gyeong est toute aussi attachante, quoi qu'un peu plus fun et déjantée. J'ai adoré la suivre, c'était un vrai plaisir (surtout vis à vis de ses mimiques hyper drôles). Cette petite est également touchante à certains passages, notamment vis à vis de son permier amour (elle jongle entre les émotions si facilement, c'est vraiment impressionnant pour son âge). Ensuite dans le rôle de Chun Hwa, nous avons Jin Hui Gyeong (adulte) : On la vois assez rarement, mais juste assez pour nous faire passer plein d'émotion et rêver avec elle de la re-formation des SUNNY (j'ai été vraiment triste pour son dénouement, même si il été dicté dès le début du film). Sa version enfant est jouée par Kang So Ra. Celle-ci m'a toujours bien plue dans ses rôles, sa ne change pas ici : elle a une forte présence et c'est vraiment du pur bonheur de suivre cette leader de groupe ! Ensuite nous avons Jang Mi jouée par Go Su Hui (adulte) et Kim Min Yeong (enfant - j'ai cherché pendant un moment ou je l'avais déjà vu et je me suis rendu compte qu'elle jouait en ce moment même dans Monstar !). Les deux actrices sont très similaires et nous montre un personnage bien drôle, toujours à lancer des petites remarques funs ! Ensuite il y a Jin Hui jouée par Hong Jin Hui (adulte), si elle n'a pas jouer dans beaucoup de production, ici elle m'a vraiment bien plue ! Son personnage est un des plus drôle et j'avoue avoir eu beaucoup de fous rire grâce à elle ! Sa version enfant jouée par Park Jin Ju est toute aussi drôle et les deux actrices se complementent parfaitement. Dans le rôle de Geum Ok  nous avons Lee Yeon Gyeong (adulte) et Nam Bo Ra (enfant), celles-ci aussi sont très similaires visuellement et dans leur jeu. Le personnage est fun sans pour autant être l'une des plus marquante, je retiendrais tout de même la scène adulte finale avec l'avocat ou elle prend subtilement l'assiette (vous comprendrez en voyant la scène ! haha). Ensuite nous avons Bok Hui, si sa version enfant joué par Kim Bo Mi est juste insuportablement drôle, sa version adulte jouée par Kim Seon Gyeong est vraiment très touchante ! Elle joue le personnage qui a le moins réussi sa vie et j'avoue avoir versé une larme pour son personnage. J'avais l'habitude de détester la majorité de ses rôles (Missing you, Man of honor...) ou de la trouver sans saveurs (Heartstrings, j'avais même oublié qu'elle était dedant !) mais ici elle a réussi à se rendre attachante et me faire oublier ses autres rôles ! Pour finir au niveau du groupe SUNNY, il nous reste Su Ji jouée par Min Hyo Rin (enfant) : Elle est vraiment belle je trouve et nous montre parfaitement son côté froid mais distingué (j'ai tout de même adoré la scène de beuverie avec Na Mi, *ça cassait un peu le personnage mais c'était tellement puissant et drôle*). Le reste du casting est surtout fait de petits rôles comme : Kim Ye Won (la leader du groupe adverse, vraiment drôle et loufoque), Kim Si Hu (le premier amour de Na Mi, assez beau gosse mais qui n'est pas très présent dans le film *il n'est là que pour rajouter une touche romantique*) et pour finir mention spéciale la grand mère jouée par Kim Yeong Ok (tellement inutile mais chacuns de ses passages est à mourir de rire !). Bref un casting pour la plupart assez méconnu (enfin pour moi) mais qui regorge de talents et qui nous propulse dans l'histoire avec beaucoup d'émotions variées !

    Concernant la réalisation, rien à redire ! C'est beau visuellement et les transitions passé/présent se font de façon naturelle. Bref un pur bonheur agrémenté en plus d'une chouette OST qui ne vous sera pas inconnue. En effet celle-ci reprend des musiques connues des années 80, bref de quoi passer un super moment avec de bon rythmes entrainants ! (vous découvrirez aussi des musiques coréennes de l'époque)

    En gros, Sunny c'est du pur bonheur concentré en 2h et quelques ou vous pourrez vous projetter dans les personnages et repenser à vos rêves d'enfant oubliés. Ce film fait partit des meilleurs du cinéma coréen à mon goût : par sa justesse, son réalisme, sa dose de bonne humeur et toute l'émotion qui s'en dégage. Bref lancez-vous si ce n'est pas déjà fait car vous n'en sortirez pas déçu !

     

    Ma note • 18/20

    Sunny (film)


    2 commentaires
  • Silenced

    [Silenced / The crucible • 2011 • Coréen]

     

    Je l'avais depuis un moment sur mon ordinateur car j'avais envie de le voir, mais j'attendais un moment précis pour pouvoir le voir car j'étais sure qu'il me toucherait énormément par son thème ! Hier soir je me suis donc décidée à le voir car je me sentais plutôt bien et j'étais enfin préparée psychologiquement... Après visionnage, je me dit que j'ai bien fait d'attendre le bon moment car ce film nous fout une bonne claque ! *Il n'est absolument pas à mettre entre toutes les mains car il contient de la violence et des scènes pouvant choquer les plus sensibles et les plus jeunes !*

     

     

    • Scénario

    Kang In Ho est un artiste sans emplois qui a perdu sa femme et qui élève sa fille malade avec sa mère. Il arrive a obtenir un poste d'enseignant en art grâce à un piston, dans la ville de Mujin ou il intègre l'école très réputée pour sourds/mués. Il est d'abord très heureux de pouvoir subvenir aux besoins de sa fille, mais il se rend compte très vite que quelque chose se passe dans cette école silencieuse...

     

    • Mon avis

    Je savais dés le début que ce film serait dur, c'est pourquoi j'ai autant attendu avant de le visionner ! Il faut être dans de bonnes conditions pour se plonger dans cette histoire car tout est raconté de façon très crue / c'est d'autant plus perturbant car elle est tirée de faits réels.

    Scénaristiquement, le film est très bien ficelé : il dérange, il montre presque tout sans tabou, il n'hésites pas à nous faire rager intérieurement ! On passe par tous les états en le voyant, même si la plus part du temps il nous fait rester sous pression ou les larmes aux yeux. Tout au long du suivis du film, on est outré de voir que tout le monde est au courant du viol et de la violence envers ces enfants, que personne ne fait rien contre cette cruauté à cause de l'argent et que même avec des preuves, tout le monde fait taire l'affaire. C'est juste quelque chose d'immonde et je suis encore sous le choc de me dire que ceci c'est réellement passé ! En parallèle à ces scènes atroces, après l'arrivée du nouveau professeur on est soulagé de voir des petits moments de bonheur pour ces enfants / ça détend légèrement l'atmosphère pesante de l'histoire. *et c'est tant mieux car on a vraiment besoin de temps morts* Au niveau de la fin de l'histoire, on reste assez frustré par les évènements même si on s'y attend fortement. Le tout reste poignant et j'espère que le film a réussi à faire bouger les choses vis à vis des évènements réels liés à cette école !

    Au niveau du casting, j'ai envie de dire : Merveilleux ! Nan mais il fallait vraiment le faire pour arriver à retranscrire la cruauté des scènes et toutes les émotions qui y sont liées. L'acteur principal est Gong Yoo : Il m'avait bien plu dans Coffee prince et complétement déçu dans Big, mais je dois dire qu'ici son jeu est quasi-parfait ! Très juste au niveau des sentiments et investit à 100% dans son rôle. Ensuite sa coéquipière dans cette affaire, Jung Yu Mi : Une parfaite inconnue en ce qui me concerne ! Je l'ai donc découverte dans ce film et tout comme Gong Yoo, ses émotions sont très justes. Si le personnage de Gong Yoo est plutôt réservé dans ses actions, Yu Mi part au quart de tours, son personnage est de ce fait encore plus humain. Ensuite viens les jumeaux directeur et professeur de l'école joués par Jang Gwang : Tout d'abord j'ai envie de dire que ce mec est hallucinant ! Il arrive à jouer ce double rôle assez différent bien que semblable, et surtout à jouer deux pourris dans des scènes plus qu'osées envers des enfants. L'acteur n'a pas peur de se faire détester en jouant ce type de rôle et je salue ça car c'est vraiment impressionnant et on y croirait presque ! (j'espère que le rôle ne lui collera pas à la peau car vu le type de rôle, il est plutôt mal barré !) Aussi pourris que ce double-rôle, on retrouve Kim Min Sang-I : Le 3eme personnage faisant partie de cette horreur. Aussi cru et impressionnant que les deux autres, il est encore plus horripilant à cause de sa violence envers les enfants ! La majorité des autres acteurs sont aussi noirs que ceux-ci au niveau de leurs rôles et soutiennent cette torture d'enfant, chacun montrent des réactions assez impressionnantes et je suis restée bluffée par Kim Ju Ryeong notamment (les fois ou elle dévoile ce qui se passe dans l'école sans avoir aucun remord et en montrant même de l'engouement pour tout ça, son jeu m'a vraiment submergée !). Pour finir au niveau du casting, j'ai envie de dire que sans l'impressionnant jeu des enfants, le film ne serait pas ce qu'il est ! Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi il s ne sont pas plus mis en avant car leur jeu est impeccable ! Jeong In Seo, Kim Hyeon Su et Baek Seung Hwan sont à mon avis de petits talents à suivre de très très près !

    Concernant la réalisation, le tout est filmé de façon à mettre la pression envers le public et à l’immerger dans l'histoire. Les images sont dures et crues mais filmée de façon juste, humaine et esthétiques. Les transitions sont parfaites, les scènes s'entrechoquent et ne nous laissent aucuns temps morts (je retiendrais surtout le parallèle entre le suicide sur la voie ferrée  du petit avec le héros percutant l'animal au début du film). Côté musique, le tout reste adapté à l'ambiance du film et sont souvent discrètes (je n'ai pas retenue de musique en particulier après visionnage).

    Bref, Silenced est un film très très lourd que je vous conseille absolument si vous aimez les histoire travaillées qui vous prennent aux tripes ! Le film en vaut le coup pour sa réalisation, son casting et son scénario vous fera en plus réfléchir sur certains choses cruelles qui se passent dans le monde ! Pour les plus jeune (- de 18ans) et les personnes sensibles, passez votre chemin : ce film est bien trop dur pour vous ! À tous ceux qui tenterons ce film, je n'ai qu'une chose à dire : Accrochez-vous !

     

    Ma note • 18/20

    Silenced


    3 commentaires
  • Himitsu no akko-chan (film)

    [Himitsu no akko-chan • 2012 • Japonais]

     

    • Histoire

    Atsuko a 10 ans et elle ne rêve que de grandir. Un jour après l'école elle décide de se maquiller pour paraitre plus grande, les garçons de sa classe la voient, se moquent d'elle et pour couronner le tout finissent par briser le miroir de poche offert par son défunt père. Atsuko est si triste qu'en rentrant chez elle, elle décide d'enterrer le miroir dans le jardin. Pendant la nuit, un homme étrange se faisant passé pour le gardien des miroirs rend visite à Atsuko. Pour la remercier d'avoir si bien pris soin de son ancien miroir de poche, il lui offre un miroir qu'il prétend magique et qui transformera Atsuko en tout ce qu'elle souhaite. Atsuko n'y crois pas vraiment au départ, mais après avoir prononcé la formule magique en souhaitant grandir, elle est obligée de se rendre à l'évidence : Elle est devenue une vraie jeune femme !

     

     

    • Mon avis

    Que les choses soient claires : Ce film n'a rien de bien original et il n'est pas hyper poussé, mais pour moi il a été un très bon divertissement et j'ai été heureuse de voir un thème qui m'est cher si bien exploité !

    L'histoire d'Akko (Atsuko) est dans la même trempe que le film américain BIG avec Tom Hanks : Un évènement magique permet à Akko de devenir adulte même si elle garde son esprit d'enfant. Grâce à ça elle va pouvoir aider un jeune patron en cosmétique pour revenir sur les devants de la scène grâce à des concepts pop et accidulés digne d'une enfant. Si BIG ne permettait pas de changement entre la forme enfant/adulte, ce n'est pas le cas pour Akko. Seule contrainte : Akko ne doit pas révéler le pouvoir du miroir, sans quoi elle serait bloquée dans la dernière forme qu'elle a prise avant la révélation du secret. Les deux films sont semblables par leur thème, mais l'approche reste differente (notamment à cause des cultures des pays). Akko-chan est un film vraiment pop et coloré ou la bonne ambiance est constante et ou on est très facilement happé dans l'histoire. Les passages liés à la Akko de 10ans sont juste adorables et ceux concernant la Akko adulte sont juste énormes et drôles.

    Concernant les acteurs, il y a tout d'abord Haruka Ayase pour le rôle d'Akko (adulte) : Elle est tout simplement géniale ! Elle fait l'enfant de façon très juste et ses réactions sont vraiment drôle. Elle est pétillante, colorée et donne du peps à la série. Je dirais qu'elle joue son rôle avec autant de punch que pour le drama Hotaru no hikari. Bref son jeu est totalement adapté au rôle et on peut du coup faire un parallèle avec la Akko de 10ans joué par Riko Yoshida très facilement ! Celle-ci est d'ailleurs vraiment adorable à suivre et je pense qu'elle ajoute vraiment un plus au film (elle est jeune mais talentueuse !). *Petite note sympa : Riko jouait déjà la version enfant d'Haruka dans Hotaru no hikari.* Pour ce qui est du rôle principal masculin : Masaki Okada dans le rôle du patron en cosmétique Naoto. Si je n'ai jamais été accro aux rôle de Masaki Okada, ici il m'a conquise et j'ai été heureuse de voir son raprochement avec Akko (vraiment adorable) ! Le reste du cast est assez plaisant à voir, je noterais surtout la présence de Shosuke Tanihara qui a un rôle qui ne le met pas vraiment en valeur ici et qui a même des passages ridicules (liés à Akko bien éidemment !). Dommage pour moi car j'aime beaucoup cet acteur en général (m'enfin il faut bien qu'il ai des rôles moyens aussi...).

    Bref Himitsu no akko-chan est un très beau film, agréable à voir visuellement et au scénario entrainant. Le casting rajoute un gros plus et rend le film addictif : arrivé à la fin on en voudrait vraiment plus. Heureusement pour nous, le dénouement est très chouette et on optient une fin heureuse !

    Film à découvrir pour tous les amoureux de magie et les grands enfants !

    A savoir : Le film est addapté d'un des plus vieux magical girl japonais dessiné par Fujio Akatsuka (l'animé est connu en France sous le nom de Caroline ou le poudrier magique)

     

    Ma note • 17/20

    Himitsu no akko-chan (film)


    1 commentaire
  •  Thermae romae (film)

    [Thermae romae • 2012 • Japonais]

     

    • Histoire

    Dans la Rome antique, Lucius est un créateur de bains qui est en train de se faire dépassé par la concurence. Il est désespéré et souhaite vraiment pouvoir aider son peuple en créant les meilleurs bains. C'est à ce moment qu'il est projeté dans le Japon moderne ou il découvrira de multiple techniques pour améliorer ses créations et ou il rencontrera Mami, une jeune fille qui tentera de l'aider par tous les moyens dans sa quête de savoir !

     

     

    • Mon avis

    Thermae romae fait partie de ces films un peu fou et pas vraiment adapté à tous, mais qui quand vous vous y intéressez vous apprennent des tas de choses et vous font passer un bon moment !

     

    A la base, ce film est adapté du manga japonais du même nom. L'histoire de base est plutôt bien respectée et j'ai pris beaucoup de plaisir à m'y replonger ! L'ambiance est à la fois drôle et sérieuse, et en parallèle on apprend des choses sur la civilisation romaine de l'époque. Les choses ne sont pas pompeuses et on fini par vraiment s'intéresser au sujet tout au long du film !

    Le scénario du film est surtout basé sur la volonté de Lucius d'apprendre les differentes techniques de bain, on suis donc son cheminement tout au long de l'histoire. En parallèle, on découvre l'histoire de Mami : une jeune apprentie mangaka qui est tombée sous le charme de Lucius et qui veux à tout prix lui venir en aide ! Son histoire est touchante et elle rajoute vraiment quelque chose au film. Je pense que si ce personnage n'avait pas été là, l'histoire aurait été chouette mais sans saveur...

     

    La performance des acteurs est plutôt sympa sinon. Abe Hiroshi me fait toujours bonne impression dans ses rôles en général et ce n'est pas ici que sa change ! J'ai d'ailleurs été surprise de ses nombreuses scènes de nu car les japonais ont tendance à être très pudique, mais là l'acteur à joué le jeu à fond ! Les acteurs de la partie Rome antique sont tous dans leurs rôle et on s'y croirait presque malgré le fait qu'ils soient japonais ! Côté Japon moderne on retrouve Aya Ueto dans le rôle de Mami, j'ai été vraiment heureuse de la retrouver aussi pétillante que dans ses rôles dans Attention please ou encore Celeb to binbo taro. J'avoue n'avoir pas regardé de nouvelles séries japonaises ou elle jouait depuis longtemps donc c'était plutôt chouette de la revoir ici ! Son personnage est vraiment adorable à suivre dans tous les cas et je suis heureuse de savoir qu'un second film va voir le jour car la fin du premier laissait vraiment une fin ouverte sur son personnage et celui de Lucius ! Pour ce qui est du reste du cast on retrouve la famille et l'entourage de Mami, j'ai été touchée par toutes les personnes âgées du film car ils sont tous très réels et on a vraiment envie de les aider et s'occuper d'eux, il sont également très drôles !

    Visuellement, Thermae romae est vraiment bien fait. Les images sont jolies et les décors sont très plaisant à voir. Après au niveau de certains décors et effet spéciaux, je trouve que la prod aurait pu mieux faire : A certains passage on passe de superbes images à des effets limite amateurs... Par exemple pour les transitions entre les deux époques, j'ai trouvé ça un peu trop moyen. M'enfin en général sa reste très correcte ! L'OST de sont côté n'est pas très marquante et j'avouerais avoir été un peu agacée par l'espèce de musicien qui faisait une sorte d'entracte à chaque passage du film...

     

    Bref, Thermae Romae vous plaira si vous aimez le manga d'origine, si vous aimez l'histoire ou apprendre des choses dans vos visionnages, ou encore si vous aimez les histoires vraiment originales ! Cette adaptation a été une très bonne découverte pour ma part et je ne peux que la conseillée. Je suis d'ailleurs très heureuse de savoir qu'un 2éme film va voir le jour en 2014, je me ferais une joie de le voir après sa traduction !

     

    Ma note • 15/20

    Thermae romae (film)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique