• BD | Momo #1

    BD | Momo #1  BD | Momo #1

    Nos étoiles contraires (roman)

    • FICHE TECHNIQUE •

    MOMO vol.1

    AUTEUR | Jonathan Garnier (scénario)

    Rony Hotin (dessin)

    DATE DE SORTIE FR | 01 mars 2017

    GENRE | tranche de vie - jeunesse

    PRIX | 16€

     

     

    ----------RÉSUMÉ de Casterman

    « Hey le bon dieu ! Dis à mon papa qu'il faut qu'il rentre vite ! Et dis-lui que je lui fais des gros bécots ! Et mamy aussi, elle lui fait des bécots ! ... Même si elle pique un peu... »

    Avec Momo, Jonathan Garnier et Rony Hotin recomposent le parfum inoubliable de l'enfance. Le temps des copains, des découvertes, des petite bêtises, des grands bonheurs et des gros chagrins. Le temps aussi d'un émerveillement constant que contrarient parfois les réalités du monde adulte.

    Une preview est disponible sur le site de Casterman !

     

    BD | Momo #1

    | MON AVIS |

    ~ ma note • 18/20

     

    C'est sur Twitter que j'ai vu passé la couverture de cette nouvelle BD. Sans savoir de quoi il en retournait, j'ai été attirée par ce livre (le style graphique à la Ghibli n'y est pas pour rien). Je l'ai donc acheté après avoir regardé un peu les graphismes intérieurs et le résumé arrière. Pour le coup ça a été une excellente surprise, un titre humain et attendrissant à lire... Un vrai coup de cœur !

     

    HISTOIRE | Momo est donc une BD sans grande prétention, qui traite de l'humain : sa jeunesse et sa vie de quartier. Nous suivons donc Momo, la petite héroïne qui habite avec sa grand-mère car son père travaille sur un bateau en mer. La petiote est assez turbulente et un peu garçon manqué, elle n'a pas vraiment d'amis, mais aime découvrir des choses et penser qu'elle est plus grande que ce qu'elle parait. En soit c'est une petite fille normale qui n'a pas ses parents pour l'entourer, seulement l'amour de sa grand-mère.

    Momo bouge beaucoup et découvre tout au long de l'histoire un panel de gens variés : le poissonnier et son air bourru qui lui fait peur, la jeune Françoise qu'elle admire et qu'elle prend pour modèle, le groupe de gamins qui ne l’intègrent pas, ou encore Tristan et sa bande de petite frappe que Momo prend un malin plaisir à martyriser malgré son jeune âge... Chacun d'eux procurent à Momo toute sorte d'expressions qui vont la forger par la suite : espièglerie, peur, courage, surprise, doute, joie...

    L'histoire est plutôt contemplative et lente, il ne se passe pas vraiment de gros évènements tout au long de la lecture : Momo discute avec sa grand-mère, elle va chez le poissonnier, elle tente de rentrer dans le petit groupe de gamin du village, elle se rend au coiffeur... bref des activités banales de la vie quotidienne, mais raconté d'une façon attachante et agréable.

    On retrouve une touche d'humour pendant la lecture qui n'est pas désagréable. Momo est une forte tête, de ce fait elle ne se laisse pas faire et dit tout ce qu'elle pense. Le personnage de Tristan en fait les frais notamment, elle le traite de "banane" tout au long à cause de sa coupe d'Elvis. Le poissonnier en revanche l'a bien cernée et se joue d'elle en la prenant pour une petite gamine. C'est un humour léger et attachant qui nous fait sourire, les situations sont simples, mais tout est traité d'une façon adorable.

    J'ai aimé aussi les petites références ici et là, notamment sur le Club Dorothée et Dragon ball. L'histoire est ancrée dans une culture des années 90 et rappelle énormément de choses avec notamment des objets d'époque comme les patins à roulettes ou encore le baladeur cassette.

    J'ai vraiment pris un réel plaisir à suivre la vie de Momo, ses rencontres et son évolution. Si bien que j'ai dévoré la BD et qu'arrivée au bout, le cliffhanger final m'a beaucoup attristée. Il me tarde de lire la suite car cette BD est de grande qualité, mais j'avoue avoir un peu peur de la réaction qu'aura Momo en apprenant les faits du final... Espérons que les nouvelles rencontres qu'elle aura fait durant tout ce premier volume, l'aident à passer cette douloureuse étape de vie.

     

    BD | Momo #1

    © 2017 by Rony Hotin & Jonathan Garnier / Casterman

     

    DESSINS | J'avais lu un article après lecture qui disait que le style de la BD Momo était entre du Ghibli et du Bastien Vives (Last man)... franchement c'est une bonne description ! Le trait principal est plutôt fin, assez jeté à la façon de Vives. Le style en lui même se réfère clairement à du Ghibli, on retrouve énormément de mimiques et expressions de personnages du studio (notamment les personnages enfantins / Ponyo ou les filles dans Totoro), mais aussi certains personnages comme le poissonnier qui m'a fait pensé à Kamaji dans Chihiro. Le style est agréable et maîtrisé, c'est beau visuellement et la mise en couleur rajoute un plus énorme pour le jeu d'ambiance. Il n'y a qu'à voir la sublime couverture ! Le casage est plutôt classique, mais fluide et même assez dynamique sur certaines transitions malgré le rythme lent du récit.

     

    ÉDITION | L'édition de Casterman est superbe et nous présente déjà une magnifique couverture d'entrée de jeu (sans parler de la magnifique illustration) : Avec un album à la couverture cartonnée, de jolies couleurs, une agréable mise en page et pour donner un plus, du vernis sélectif recto-verso. Ça attire assurément l’œil ! Ensuite, l’intérieur est de qualité avec des pages glacées et des couleurs vives, une jolie police d'écriture et aucun soucis d'impression. Bref un bel ouvrage qui offre en plus au lecteur un petit bonus : un journal secret de Sylvain, un des membres de la bande de "banane", qui raconte les événements de son point de vue sous forme écrite avec des petits dessins par-ci par-là... C'est plutôt sympa, ça immerge le lecteur un peu plus dans cette petite histoire de vie.

     

    Momo est une BD que je vous pousse vraiment à découvrir, c'est un vrai coup de cœur pour ma part ! Tantôt attendrissant, tantôt drôle et parfois aussi un peu triste... C'est une histoire de vie et de jeunesse assez commune, mais brillamment racontée et absolument délicieuse à lire qui touche son lecteur avec justesse.

     

    MANGA | Snegurochka


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Mars à 15:43

    ça me tente la bd, en plus c'est chez casterman, normalement je devrais le trouver en librairie ''facilement''

    Merci pour la critique, je découvre une merveille :D

      • Lundi 13 Mars à 15:59

        Je pense que tu seras enchantée par cette lecture ! c'est une chouette BD ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :